Prix Chaussures Louboutin 2012

Juchée sur tes talons aiguilles hors de prix, sourire ancré sur tes lèvres, extensions et marques prestigieuses, ton apparence est contrôlée, soignée, toujours apprêtée. Tu as oublié ce qu’étaient les dimanches en pyjama et les sorties en guenilles à trois heures du matin pour aller acheter des raviolis à la station service. Tu ne mets un pied dehors qu’en étant sûre à cent pour cent de l’image que tu projettes.

Des baskets montantes à rayures, des vestes rouges et des bermudas pour les hommes, des sandales à talons bobine, des pantacourts et des vestes crème pour les femmes, voilà à quoi ressemblent les premiers vêtements imaginés par Christian Louboutin. Le magicien des escarpins, célèbre pour ses semelles rouges signature, a décidé de participer aux Jeux olympiques de Rio à sa façon. En effet, le pape du stiletto s’est lancé dans une nouvelle aventure mode en créant les tenues officielles de l’équipe nationale de Cuba..

Aux antipodes, c’est le monde à l’envers. Lorsque c’est le printemps à Paris, l’hiver austral pointe à Sydney (tout est relatif, en plein hiver il fait un bon 21 C). Un casse tête pour le créateur local aux ambitions intercontinentales : un défilé printemps été à la Mercedes Australian Fashion Week est obsolète en Europe puisque nous en sommes déjà à l’automne hiver.

On obtempère. Deux elfes, mains de fer, gants de velours, le secondent à l’entrée, ça favorise le fair play. Quand on évoque le phénomène Van Litsenborgh avec Fabrice de Rohan Chabot, éditeur de Technikart, ce dernier ajoute : Francis est très cultivé.

Reste que sur des sites bien choisis, c’est une mine pour les amateurs de fantasmes, un vrai jardin des délices. Chatouilleurs, échangistes, fous de pieds ou de chaussures, il existe forcément un site pour vous. L’amour virtuel occupe un nouveau terrain entre la possibilité de la liaison et la solitude de la pornographie.

Mais on ne se déguise pas uniquement dans les néocabarets. Le succès du festival Burning Man, qui depuis1986 recrée chaque année dans le désert du Nevada une sorte d’utopie hippie en réunissant une communauté bariolée venue du monde entier, a peut être donné l’exemple. Ici, le spectacle se joue avant tout dans le public : plus de 60 000animaux de tout poil, aliens, indiens, monstres ou raveurs.

Je suis plus intéressé par ce que peut faire la main humaine que par l’esprit de Dieu. Alors, par goût, je suis tout de suite plus attiré par ce qui est fabriqué de toutes pièces. Et ce visage en est la parfaite incarnation. AH ! Je ne m’en étais pas rendu compte. Il hausse alors les épaules lorsque son téléphone sonne. Bonne soirée.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments