Louboutin Tennis

Et l’on ne vend pas que du vêtement, mais aussi un art de vivre. Foulards exposés au mur comme des tableaux, mélange de marbre et de tapis persans, de béton et de tentures de velours, de tapisseries d’Aubusson et de musique rap L’atmosphère est luxueuse, ultra contemporaine et chaleureuse. Et la cliente peut aussi bien acheter la dernière robe en soie rose poudré que des bougies parfumées ou des porcelaines produites par Richard Ginori, la célèbre manufacture florentine.

Cela s’explique en partie par le manque d’occasions. Melania Trump a choisi de ne pas participer activement à la campagne de son mari. En dehors d’un discours prononcé à la convention du parti républicain (où elle a été accusée d’avoir plagié Michelle Obama), d’un autre à Philadelphie et de quelques entretiens télévisés, elle s’est tenue à l’écart des médias..

Il se met en chasse de pièces chez les particuliers et quand en 1996, le National Trust met aux enchères l’ensemble de la collection de zoologie du château de St Michael’s Mount dans les Cornouailles, il acquiert plus de la moitié des deux cent cinquante lots du catalogue. On y trouvait la faune du monde entier. Des grands fauves aux dauphins, aux éléphants de mer.

Résultat? les fashionistas ne vont sans doute pas apprécier, mais les porteuses de talons hauts sont tout le temps sur leurs pointes de pied, ce qui sollicite beaucoup plus les tendons que le groupe des talons plats, qui font, elles, marcher leurs muscles. Les talons hauts fatiguent plus vite, forçant à de plus petites enjambées et à plus de force dans les pas. La biomécanique du pied est donc modifiée par les talons, la chirurgie Loub Job n’y change rien: il faut limiter le port des stilettos à deux fois par semaine ou enlever, au moins, ses chaussures dans la journée..

Aujourd’hui, le visiteur a le choix parmi une dizaine de restaurants. L’un est un bar à vin, l’autre propose des plats grillés au barbecue, le troisième sert des pizzas faites maison dans un patio avec fauteuils. Partout cette même atmosphère, qui se veut à la fois simple mais stylée, bohème certes, mais avec élégance.

De cette démarche inimitable, précautionneuse, ralentie et serrée. Les voici elles aussi conscientes de ce qui se passe dans leurs dos. Ravies de tous ces regards portés sur leurs postérieurs légers et insolents. Tout sauf une galerie. Original, frondeur, culotté, le concept de Galry est simple. Côté face, la galerie: mettre l’art contemporain à la portée du plus grand nombre.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments