Louboutin Pas Cher Pour Homme

La ville se dote de tous les labels et hôtels de luxe. LVMH vend bien, les minettes riches claquent l’argent avec frénésie, se toisant du haut de leurs Louboutin, Vuitton à la main, Cartier aux poignets. Les Porsche et les Harley Davidson ont déclassé Toyota et autres Mercedes et BMW.

En juin dernier, à propos de cette ligne confectionnée entre Italie (pour la maille) et Japon, le tout nouveau couturier aurait déclaré au Sunday Times s’être inspiré des styles des talibans et du colonel Khadafi ? C’était une provocation, bien sûr, soupire l’acteur réputé sarcastique, mais bon, c’est vrai que les talibans et Khadafi ont une certaine élégance, non ? En tout cas, au vu de ses vêtements (une vingtaine de pièces à l’étiquette bordeaux john malkovich sont visibles chez l’Eclaireur), l’hypothèse du bon mot est vraisemblable : on ne voit pas trop, par exemple, quel lien pourrait avoir tel gilet sans manche beige à liseré brun (480 euros) avec les sbires d’Al Qaeda ; ni ce triste pantalon en velours bleu marine (550 euros) comme droit sorti des malles d’un vieux garçon soigneux. Quant au Satan libyen, on peut à la limite l’imaginer dans le grand manteau blanc cassé (1 485 euros), façon remake des Sept Mercenaires. A l’évidence, avec cette collection, John Malkovich s’est d’abord fait plaisir et, si quelques pièces comme cette veste en velours marine à fermeture éclair à l’impeccable simplicité (990 euros) ou le costume marron avec pattes sur les poches (1 485 euros) peuvent tenir la route sur des épaules moins prestigieuses, on voit mal qui, à part lui, pourrait rester classe dans les grands pulls mollasses, sans avoir l’air du type qui a oublié que dimanche c’était hier et que l’heure n’est plus à l’entretien du potager bio..

Solitaire. Chez Monop, c’est un peu pareil : on a souvent l’impression d’assister à une redif quand, au rayon des fromages, un peloteur compulsif tâte le séant d’une rangée de camemberts ou qu’une maniaque de la salade ensachée scrute avec un compte fils un paquet de roquette pour dénicher une feuille flétrie. On passera aussi sur le chasseur solitaire que l’on croise dans le sillage d’une paire de Louboutin, et qui, hypnotisé par les semelles rouges, n’en finit pas de filocher sa brune de propriétaire entre le rayon sucre et café et les pêches au sirop.

De cette expérience de caméléon, Farida a tiré quelques leçons : Je suis convaincue que n’importe qui, même issu des milieux les plus défavorisés, aura toujours à un moment dans sa vie, une chance à saisir. Ce moment, qui peut faire basculer une vie, il faut le reconnaître, être prêt pour cela. Moi même j’ai manqué beaucoup de rendez vous qui auraient pu faire basculer ma carrière bien plus vite.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments