Louboutin Paris Phone Number

Je crois que la réelle bavure est la confrontation illégitime entre une personne qui n’a rien à se reprocher et les forces de l’ordre. Pour le reste, sur l’éternelle question (à posteriori, souvent de gens qui sont loin du terrain) de la violence, je ne crois pas que cela puisse être une vue de l’esprit. C’est une réalité..

Alors que les marques avaient l’habitude d’utiliser les séries comme des vitrines pour leurs dernières créations, les rôles se sont inversés avec Mad Men. L’univers hyper stylisé des bureaux de Don Draper et les tenues de ses secrétaires inspirent les créateurs des grandes maisons au point qu’on assiste à un revival sixties sur les podiums. Michael Kors avouant lui même à Madame Figaro avoir été influencé par cette atmosphère particulière: Quand le jacquard, les cols en fourrure et les gants de soirée ont envahi ma collection automne hiver 2008, c’était déjà la faute de Mad Men.

Des petits manteaux courts, des robes noires, des vestes architecturées, le tout presque monochrome, monacal. Il ne reste plus que l’essentiel, des lignes et des drapés ajustés, une émotion pure. Martin Grant est un peu comme un tailleur d’exception pour dames.

Le marché débordait d’activité comme j’aimais que ça soit le cas. Avec nos métiers très prenants nous avions rarement des instants comme celui ci où nous pouvions flâner dans les rues de Naples. Bien évidemment nous compensions avec des voyages et des randonnées vers des lieux toujours plus incroyables mais le charme d’une virée en amoureux, toute simple, sans prétention avait quelque chose de plus réel.

Nettement plus posée, Bouchra Jarrar, elle aussi invitée du calendrier couture, poursuit son travail d’orfèvre. Patiemment, cette ancienne de chez Balenciaga élargit sa palette. Cette fois, de sublimes ensembles pantalon veste s’ajoutent à ses robes géométriques, conçues au millimètre.

Très cool, un mannequin enleva sa paire et finit pieds nus. Une autre, totalement entravée par son fourreau, pouvait à peine marcher. On avait presque envie d’appeler le Front de libération des pouffes. J’ai donc décidé de ne pas venir à cette réunion pour vous laisser dans la merde que vous avez semée dans votre sillage toute votre vie, en laissant des bonnes poires comme moi la ramasser pour vos beaux yeux. Je vous remercie. Grâce à vous, j’ai découvert mon miroir aux alouettes, brodé de désir et d’ambition, et vais pouvoir m’en détourner pour tenter de rattraper le gâchis de ma vie et m’occuper de ceux qui le méritent.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments