Louboutin Paris Galeries Lafayette

L’environnement est luxueux et la maison du Faubourg Saint Honoré compte bien y faire son trou. Car l’objectif de cette installation provisoire est de tester la clientèle londonienne. De vérifier si elle serait suffisamment dépensière pour mériter un magasin permanent outre Manche.

Voilàqu’un beau jour la jeune photographe Rosea Lake tombe sur cette affiche qui plagie son travail sur le « slut shaming ». Depuis, la jeune fille lance un appel sur son Tumblr pour dénoncer le détournement de son cliché. Elle demande aux internautes de liker sa page Facebook afin de dénoncer le détournement.

Après le vampire suédois, le motard anglais. Le très blond et craquant Charlie Hunnam, héro de la série sons of anarchy. Et curieusement. A chacun le sien. Des étoiles sur les poignets pour Gisele Bündchen ; les indications du lieu de naissance de ses enfants sur le bras pour Angelina Jolie ; un Bob l’éponge sur le biceps pour Marc Jacobs ; un mystérieux motif tribal sur la nuque pour Catherine Deneuve ; une citation de Shakespeare sur le dos pour Megan Fox (Voir notre diaporama). Même Samantha Cameron, l’épouse du respectable chef du gouvernement britannique, a succombé : il n’est pas rare d’apercevoir une petite queue de dauphin dépasser de sa Louboutin.

En même temps, comme une arme, ils en font une maîtresse (au sens sadomasochiste) puisqu’il suffit de poser le stylet du talon acéré sur l’homme allongé pour le faire atrocement souffrir, voire le blesser. À tout jamais. En même temps, comme les bandages des pieds des Chinoises, ils entravent la femme, lui interdisent de s’échapper, la fragilisent au point qu’elle peut à tout moment se casser (la cheville) , commente Jacques André.

Tre la fille d’une coiffeuse qui n’a jamais pu devenir mannequin donne des ailes. Ma mère m’a toujours dit : « Fonce, réfléchis après et ne regrette jamais rien. » 14ans, elle se présente devant le jury de l’agence Elite, spontanée et radieuse avec ses boucles châtain et ses petits shorts, pour son premier concours : Je suis Stephanie, de San Diego. C’était en 1980.

Difficile de départager les deux fashionistas mais malheureusement Queen B, cette fois, on préférera remettre la palme du plus joli décolleté à la comédienne, Blake Lively. On aime le côté discret mais charmeur de la robe qu’elle arborait. De plus, on adore les couleurs pastel pour les beaux jours.

« Vendre des vêtements griffés à des prix H tel est le crédo de Rémi Antoniucci. 30 ans, l’ancien consultant pour des entreprises en difficultés, a été mandaté par le Secours Catholique. Sa mission : réfléchir à comment utiliser les 130 tonnes de vêtements de seconde main donnés chaque année par les particuliers, essentiellement des habitants des beaux quartiers parisiens, plus Gucci que Tati.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments