Louboutin Or Homme

Comme elle est très pauvre, elle se sent libre d’accepter des cadeaux, mais refuse catégoriquement qu’on la paie, de peur d’être confondue avec une prostituée. Videmment, cette façade comme il faut est totalement factice. Alicia est en réalité une jinetera (une cavalière ), l’une de ces nombreuses Cubaines qui se prostituent plus ou moins occasionnellement auprès des touristes occidentaux dans l’espoir d’être entretenue, voire épousée.

Nombreuses sont les stars qui en sont babas. Parmi elles, des Américaines comme Liv Tyler, Katie Holmes, Jessica Biel et Olivia Palermo, ainsi que des petites Anglaises à l’image d’Emma Watson et Pippa Middleton. Des personnalités au look pas très rock’n’roll et parfois trop décontracté.

Rien de tout ça, alors forcément, l’amour, c’est pas ta priorité aujourd’hui. Tu préfères être seule et te concentrer sur ton ascension professionnelle. Occupation t’as suivi des études en économie et finance à San Francisco. Parce que tu détestais sortir sans ton arme, par acquis de conscience, tu bouclas les sangles de ton holster autour de la cuisse, comme toujours. Vérifiant qu’il n’était pas visible au travers du tissu et qu’il ne déformait pas le plissé de la jupe, tu y glissa ton glock chargé. Tu n’avais pas la place pour une recharge de balles remplies d’eau bénite, donc tu espérais ne pas tomber sur un démon fêtard, ou alors sur un tout petit, un tout faible que tu pourrais écraser de tes stilettos noirs et rouges, façon Louboutin..

L’appartement donne sur un cimetière, c’était joli, les Roumains n’ont pas le même rapport à la mort. Dans cette famille, il semble que les femmes ont à peine besoin des hommes pour concevoir, et l’exploit de la vierge Marie à la portée de n’importe qui tant ils sont absents, et la filiation, féminine. L’enfant vit donc entre deux femmes l’une pratiquante orthodoxe, l’autre pratiquante artistique et beaucoup de mystères.

Le marché débordait d’activité comme j’aimais que ça soit le cas. Avec nos métiers très prenants nous avions rarement des instants comme celui ci où nous pouvions flâner dans les rues de Naples. Bien évidemment nous compensions avec des voyages et des randonnées vers des lieux toujours plus incroyables mais le charme d’une virée en amoureux, toute simple, sans prétention avait quelque chose de plus réel.

La vie, c’est donc simple comme une paire de Louboutin, qu’on évitera désormais de chausser, histoire de ne pas donner toute latitude aux Bill Cosby en puissance. Naturellement, rien ne fonctionne dans ce discours, tant et tellement que c’en est pathétique. Mais au delà de la dimension psychologique et intime de cette affaire, qu’on se gardera bien d’aborder, il est triste de constater qu’elle relaie, malgré elle, des clichés sur le viol encore trop courants.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments