Louboutin Homme Louis Calf

Je ne vais pas engraisser plus longtemps le suspense, l’élu s’appelait Bertrand. Le souci, c’est qu’il n’avait pas qu’un prénom, il avait aussi une femme et un petit garçon. J’allais fuir, mais imaginez ce qu’il restait de mes principes quand j’ai su qu’il s’appelait Michau comme moi (véridique, je le jure sur le dernier catalogue Louboutin)..

L’heure tardive, le poids du sac sur son avant bras, les ampoules qui naissaient sur ses talons et lui donnaient une envie sauvage de se débarrasser de ses chaussures. Tout cela contribuait à la faire hâter le pas. La demi obscurité de la rue et ses pensées en bataille, elles, diminuaient considérablement son attention.

Après avoir mis le monde de la mode à ses pieds, Christian Louboutin tend maintenant la main à l’univers de la cosmétique. Depuis 1991, ses créations séduisent les plus grandes stars à commencer par celle qui a été son ambassadrice pendant les six saisons de Sex and the City, Sarah Jessica Parker. Confortablement installé sur le trône de l’empire de la chaussure, le créateur a choisi de vaquer à d’autres occupations en lançant une gamme de vernis à ongles couture que l’on prédit déjà comme le carton de la rentrée.

La bonne humeur est de rigueur. L’élégance aussi. Si les Déb’ vont faire leurs premiers pas sous le regard de l’assistance en robe haute couture, les autres invités ont respecté le dresscode : black tie et robe longue de rigueur.. Bienvenue donc chez Alessandro Michele, le directeur artistique de la griffe, qui a tout compris du monde d’aujourd’hui. Ici, on parle à tous, affirme la maison. Sans distinction d’âge, de sexe ou de style.

Cette assiduité relèverait elle d’un manque de confiance en soi ? Pas du tout. Comme toutes les Chinoises fans de mode, je suis simplement respectueuse du travail des designers. Si ces derniers s’efforcent de créer chaque saison de belles choses dans certaines couleurs, à nous d’honorer leur travail en respectant leurs envies.

J’étais trop petite, j’avais plus de poitrine que je n’en ai maintenant, si bien que les vêtements ne m’allaient pas. Je n’étais pas prototype. Elle avoue que cette question là, de la fille prototype, l’a occupée quelques temps, on apprend toujours à être à son avantage, et je connaissais l’angle exact sous lequel j’apparaissais le mieux.

La première grosse ride apparaît il y a une dizaine d’années avec les Bratz. Du haut de leurs 25centimètres de vulgarité, avec des grosses lèvres siliconées, elles taquinent méchamment Barbie la vieux jeu avec leurs tenues très teenagers. Pas si sotte, Barbie part à fond dans la mode : se fait mousser dans le concept store branché Colette, enfile des Louboutin et, récemment, se la joue en Kaiser (Karl Lagerfeld).

Tagged with:    

About the author /


Post your comments