Louboutin 16Cm

Pour nous accueillir, un portrait de Louis Vuitton jeune, fondateur de la marque éponyme. Pas un tableau suranné. Une peinture vibrante, grâce aux coups de pinceau énergiques du peintre contemporain Yan Pei Ming. Pour éviter la douleur, la chanteuse reprend alors « des pilules. J’avais oublié de dire au docteur que mon passé de droguée m’interdisait tout produit à base de morphine ». S’ensuivent une infection et un blocage des reins, elle tombe dans le coma, comme lors des deux overdoses qui ont failli la liquider par le passé, l’une en Australie, l’autre à Greenwich Village.

Ils adorent répondre à une question qu’on ne leur a pas posée. Par exemple : ça fait quoi de jouer Connasse ? Une telle question rend le con loquace, puisqu’il assimile la connasse à une promise. Mais il a tort : la connasse n’est pas la compagne du con.

Très vite, la perte de sa mère l’aidant à passer à l’acte, il fonde sa société et ouvre boutique en pleine guerre du Golfe. Sept ans plus tard, il refuse une proposition de rachat venue d’un grand groupe financier. Cela l’enchante qu’une marque montée calmement, sans personne pour dire: a ne se vendra pas, puisse intéresser les professionnels d’un tout autre univers.

Plus connu sous le nom de Brassaï, ce dernier publie 30 ans plus tard Graffiti. Une somme sans cesse rééditée depuis où se voient recensées les formes plurielles du graff, du tag, de la scarification, de la trace écrite ou peinte, et dans lesquelles Brassaï (et Picasso avec lui), trouvait une forme d’Art brut à la Dubuffet, une invention magique aussi prégnante qu’un coup de poing et aussi éphémère que le vol d’un papillon. S’il est un fait établi, c’est que nos sociétés occidentales et contemporaines ont (enfin) digéré le street art pour ce qu’il est: un corpus à haute valeur artistique, proche des marges, potentiellement subversif, et ainsi difficile à cataloguer.

Ayodeji Ibrahim Balogun vient d’un pays d’Afrique où il y a Boko Haram, des pirates lourdement armés, des milliers de millionnaires et des dizaines de millions de personnes qui vivent avec moins d’un dollar par jour. Son monde à lui est une mégalopole nommée Lagos, bouillonnante capitale économique du Nigeria. Plus de 20millions d’habitants y survivent dans de gigantesques bidonvilles ou bien y dorment dans des manoirs et des appartements aux loyers encore plus chers qu’à Paris.

Dictature mode ou libération de la fashion victim ? Qui n’a jamais rêvé des escarpins Manolo Blahnik de Carrie Bradshaw ou de la robe de mariée Elie Saab de Blair Waldorf? Parce qu’il crée, plus que le cinéma, une routine et une identification très forte aux personnages, le récit sériel permet de rétrécir l’écart entre ce qui relève du fantasme et ce qui est ordinaire. Dans Sex The City, le scénario est parfois entièrement articulé autour du vêtement qui devient un ingrédient essentiel à l’intrigue. Dès le générique, Carrie virevolte en tutu dans les rues de Manhattan et, à chaque épisode, on assiste à un véritable défilé de pièces griffées.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments