Christian Louboutin Wedding Shoes 2016

Elle sortit son aiguille et son fil blanc ainsi que quelques épingles. Comment allait elle s’y prendre, c’était une bonne question. Pour que les coutures ne se voient pas, il fallait qu’elle couse à l’envers mais pour la précision, il valait quand même mieux que sa chère rivale l’essaye.

Musicalement, son répertoire est encore léger. Elle l’avoue, elle n’a pas vraiment de style bien défini : J’en saurai un peu plus quand l’album sera prêt. Parmi ses références, elle cite Céline Dion ou Christina Aguilera. Pour aller jusqu’à elle, il faut passer de l’autre côté du miroir. Le choc est d’abord visuel : 6 000 m2, 1 300 salariés, des rangées de bureaux blancs alignés dans un immense open space, à mi chemin entre la salle de marché et le showroom géant. Les canapés blancs tranchent avec les cloisons noires, les lampes design côtoient les lustres de Murano.

Si l’on comprend bien, les peintures en série non limitée ne seraient ni couvrantes ni masquantes. Pour son 95eanniversaire, elle a fait dessiner des boîtes de sardines par Frank Margerin. Elle propose aussi une édition limitée de conserves ornées des dessins de Stanislas, PIC, et Gilbert Shelton.

Pour autant, il aime à détailler le processus de confection, souligne son attention aux matières comme aux couleurs, et hausse le sourcil quand on parle de danseuse. Le problème, c’est que je ne sais pas avoir de danseuse ! Tout ce que je fais devient une obsession à un moment donné. C’est aussi pourquoi je n’envisage pas de collection pour femmes : non seulement leurs vêtements demandent plus de recherche, mais en plus cela supposerait d’imaginer quatre collections annuelles au lieu de deux, et là, vraiment, je ne vois pas où je trouverais le temps..

D’après une enquête menée en2012 par le NewYorkTimes, la responsabilité de Zara serait particulièrement difficile à prouver en partie parce que ses designers sont anonymes même Christian Louboutin avait perdu en2012 lorsqu’il a essayé de défendre à la firme espagnole de produire des souliers aux semelles rouges. Le cas de Tuesday Bassen ne serait cependant pas tout à fait désespéré. Etant donné les similarités dans les détails entre son travail et les versions de Zara, l’argument du manque de singularité avancé par la griffe espagnole pourrait être rejeté..

Comment une vidéo quasi confidentielle d’un chanteur méconnu a t elle pu remonter à de si hautes oreilles ? A l’origine du buzz, Marc Louboutin, un ancien policier devenu blogueur. Cela faisait un moment qu’il circulait sur des sites d’extrême droite, précise t il à Libération. Marc Louboutin est coresponsable du Blog de police, un groupe très fréquenté sur Facebook qui traite de questions de sécurité.

About the author /


Post your comments