Christian Louboutin Interview 2015

Une popularité qui ne cesse de croître, et qui a d’ailleurs entraîné le lancement d’une gamme beauté à l’effigie des iconiques souliers Louboutin. Comme pour chaque saison, la maison présentait sa collection automne/hiver 2017 2018 à New York il y a quelques semaines. Un événement réservé aux journalistes comme aux professionnels de la mode.

Elle a besoin de respirer la petite, d’être libre. Ses parents n’étaient que des geôliers de sa cage dorée. Elle les adore, mais il y a des limites. Née en Afrique du Sud, Collette Dinnigan fut la première créatrice australienne à défiler à Paris : C’est incontournable. Pour un créateur, c’est là où il faut être et nulle part ailleurs ! Son style sexy, ses créations faites main ont fait d’elle l’une des stylistes préférées d’Hollywood (Naomi Watts, Halle Berry, Helena Christensen, Claudia Schiffer, Nicole Kidman). La collection printemps été 2005 est entièrement basée sur le scintillement ; alors, lorsque l’on cite le designer Marc Newson (célèbre pour son canapé Lockheed Lounge que l’on aperçoit dans le clip Rain de Madonna) et l’influence de la lumière australienne sur son travail, elle s’emballe : Ici, la lumière est extraordinaire ! Elle peut être dramatique, vivifiante, elle est le reflet d’une personnalité.

Diplômée de l’école Esmod puis du StudioBerçot, lauréate du prestigieux concours de Hyères, Arabian a commencé par le bijou. Chez Swarovski puis Chanel, de quoi faire allègrement péter le strass. Oui, ça marchait bien et je n’en garde que de bons souvenirs.

Elles aiment les robes fluides, les talons très hauts, d’où le succès des Tribute (_un modèle de sandales YSL aux talons de 14 cm, NDLR_), les imprimés léopard, la transparence, le cuir. Quant au costume trois pièces, qu’elles apprécient particulièrement chez nous, il est dans la collection automne hiver (2010 2011), incarné de façon très féminine. Libre ensuite à chaque femme d’affirmer sa propre identité en associant certains éléments du costume avec d’autres pièces, en mariant habilement les genres et les styles..

Deux jours apr je la baisais sur son bureau pendant les intercours en mode levrette. Elle trop stress et son mari ne la touchait plus. J juste compris qu r H aimait la bite comme sa m et qu avaient toutes les deux du mal s passer. Un objet étonnant et désirable qui prouve que les bonnes idées paient auprès d’un grand public qui ne demande que ça, ou presque : « Le catalogue d’exposition de Ralph Lauren, centré sur sa collection de voitures, permettait aussi d’amener indirectement au vêtement en faisant un bel objet, ajoute notre exégète masqué. Cela marchait très bien. Mais au delà d’un marketing malicieux, ou d’une trouvaille éditoriale, ce qui nous manque aujourd’hui, c’est un regard à la fois critique et esthétique sur la mode. » Ou des livres qu’un humain standard puisse porter sans avoir à prendre un abonnement annuel chez le kiné..

Tagged with:    

About the author /


Post your comments