Christian Louboutin I Norge

Pet G : Michael Jackson. On l’avait eu au téléphone. Il était en Australie. Une popularité qui ne cesse de croître, et qui a d’ailleurs entraîné le lancement d’une gamme beauté à l’effigie des iconiques souliers Louboutin. Comme pour chaque saison, la maison présentait sa collection automne/hiver 2017 2018 à New York il y a quelques semaines. Un événement réservé aux journalistes comme aux professionnels de la mode.

Ils n’ont rien dit quand t’as décidé d’aller étudier à San Francisco, rien non plus lorsque, sur un coup de tête, t’as voulu partir pour la Grande Pomme. Ils t’ont toujours soutenue, peut être parce que tu es fille unique, leur princesse, en quelque sorte. Et puis, ils t’appelles souvent, de Sacramento.

Quant à André, tout juste débarqué de Dubaï où il inaugurait un nouveau satellite du Baron, il avait opté pour une sortie discrète : il débarquait dans une vieille R16 Break aux verres fumées pour ne pas se faire remarquer et rejoindre sa suite. Olivier Zahm, Terry Richardson, Harmony Korine, Chloé Sevigny, Charlotte Kemp, Sean Lennon, Dov Charney, Jennifer Eymère, Ashley Smith, et toute une file indienne de jeunes mannequins suivaient. Rien n à la caméra avertie de Souvenirs From Earth , la télé artistique frenchy: Marcus Kreiss et son armée de stagiaires surdoués en profitaient pour faire des interviews décalées.

Nous sommes aussi influencés par les ballrooms new yorkais [des lieux de sociabilité gays existant des années60 à80, où prenaient place des concours de travestissement et de danse, ndlr] et les danseurs de voguing [chorégraphie consistant à imiter les poses des mannequins du Vogue] qui ont poussé très loin la représentation de soi. A chaque bacchanale de la House of Moda, les membres du public très mélangé (hommes, femmes, hétéros, gays, vieux, jeunes) aiment se fabriquer une tenue spéciale obéissant à un thème dès plus excentrique : Fight Club, Douce rance, Belle en poubelle, Erotica. Nous voulons, poursuit Arnaud Crame, que les gens soient fabuleux et créatifs.

Pas d’impôts sur la fortune. Je ne suis pas fortuné mais j’espère y arriver. Et pendant dix ans, pas d’impôts sur les royalties. Etre à Cannes? C’est une première pour moi, et j’ai l’impression de vivre un conte de fées, ce Festival est le plus glamour d’entre tous. Etre un sex symbol? Vous savez, je ne le suis qu’aux yeux de certains et le rôle de Joan, sa personnalité, y ont beaucoup contribué. J’apprécie, en tout cas, de me voir proposer des personnages très différents.

Tagged with:    

About the author /


Post your comments